Assister aux réunions du Conseil Municipal n'est pas toujours chose facile, selon où l'on réussit à s'installer, on ne peut pas toujours voir l'ensemble des élus.

Ce 20 Juin, la réunion avait été avancée en raison d'un match des Bleus au Mondial. Nous ne pouvions voir qu'une moitié de l'assemblée et l'assistance était nombreuse.

Tant pis, on entendait quand même !

Notre angle de vision nous permit de remarquer un conseiller de la majorité, affalé sur un de ces fauteuils ergonomiques et confortables de la salle de réunion. Sans aucune gène, il quitta ses chaussures et s'étira comme s'il avait été installé sur un transat au bord de sa piscine, prenant ses aises et discutant  avec sa voisine, la dragant peut-être, mais se souçiant pas mal des discussions de l'assemblée.

Nous savions que certains élus ne sont pas ici à leur place, mais à ce point, c'est vraiment une insulte aux citoyens Rambertois.

L'équipe des bras cassés a réellement trouvé son chef le soir même de cette réunion.

Une troisième mi-temps certainement très arrosée en raison de l'atmosphère lourde de cette dernière soirée de printemps, de la tension subie pendant tout le match, puis, enfin la victoire des Bleus... Et voilà notre édile pris d'une soudaine envie. Les commodités étant occupées, et mesurant l'urgence du besoin, il décida de se soulager à l'extérieur. Hélas, il ne remarqua pas un bout de bois qui le déséquilibra et l'envoya de l'autre côté d'une barrière, dans un caniveau où la réception ne fut pas des plus agréables.

Ainsi, dès le lendemain nous pouvions voir le nouveau Maire porter enfin une écharpe... et un bras en attelle.

Mais celle-ci n'est pas tricolore !

Depuis cet incident, les élus Rambertois brillent par leur absence lors de diverses manifestations (présentation de la Communauté de Communes, Inauguration à Isardrome, etc, etc...)

...Ainsi vont les choses...

( à suivre...)